Quelques prières


Barre

Neuvaines de prière



Barre

Neuvaine à Notre-Dame de France

Vierge Marie, Notre-Dame de France, Accueillez nos cœurs d'enfants confiants en votre bienveillance.
Guidez nous vers Jésus notre Sauveur, pour recevoir de son Cœur les grâces de sa divine miséricorde.
Nous vous présentons notre pays, ses souffrances, ses troubles et ses conflits,
mais aussi ses ressources et ses aspirations.
Accueillez-les, purifiez-les, présentez-les à votre Fils afin qu'Il intercède en notre faveur,
qu'Il oriente nos actions vers le Bien et nous guide dans la Vérité.
Nous vous consacrons la France dans la fidélité à l'espérance
et à la force de l'Esprit Saint reçues à notre baptême.


Amen.

http://www.laneuvaine.fr/


Barre

Neuvaine à Notre-Dame de Lourdes (3 au 11 février)

Prière 2017.


« O Marie,
À l’annonce de l’Ange,
vous preniez la route à la rencontre de votre cousine Elisabeth.
Ensemble, vous chantiez les merveilles et la miséricorde de Dieu.
À travers vous, c’est toute l’Église,
qui aujourd’hui encore chemine avec les hommes de ce temps
pour leur annoncer le Royaume de Dieu.

Dans la foi et l’espérance,
nous tournons nos coeurs vers vous
pour trouver les mots qui disent la présence
de Dieu à l’ oeuvre dans nos vies.

Notre Dame de Lourdes,
nous confions à votre regard de tendresse
ceux qui souffrent dans leur corps ou dans leur coeur,
ceux qui peinent sur le chemin de l’amour,
ceux qui ne peuvent subvenir à leurs besoins
et à ceux de leurs familles.
Veillez aussi sur ceux qui avancent sur un chemin
de paix et de sérénité.

Que tous découvrent auprès de vous
les merveilles que Dieu accomplit dans leur vie, par Jésus-Christ,
votre fils qui est vivant dans les siècles des siècles.


Amen.


Barre

Premier jour (3 février).
Notre-Dame de Lourdes, dans ta tendresse maternelle, Tu as révélé à Sainte Bernadette ton nom : " Je suis l'Immaculée-Conception ". Ce doux nom, pour nous inviter à la confiance et nous apporter le réconfort. Marie, ma douce Mère, j'ai entière confiance en ta puissante intercession auprès du Seigneur. Sois mon secours, O Marie, Notre-Dame de Lourdes, Toi, l'Immaculée-Conception obtiens-moi de Notre Père des cieux, par les mérites de ton Fils, la grâce...

Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des affligés, priez pour nous.



Deuxième jour (4 février).
Notre-Dame de Lourdes, Tu nous as communiqué, par la voix de Sainte Bernadette, de prier pour "la conversion des pécheurs". Tu connais ma faiblesse, ma lâcheté. O Marie viens m'aider à résister à toutes les tentations, moi qui suis pécheur. En ce jour, je te prie spécialement pour tous ceux qui souffrent dans leur esprit, leur cœur et leur corps. O Marie, Notre-Dame de Lourdes, Toi l'Immaculée-Conception, obtiens-moi de Notre Père des cieux, par les mérites de ton Fils, la grâce...

Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des affligés, priez pour nous.



Troisième jour (5 février).
Notre-Dame de Lourdes, Tu nous dis : "Pénitence... pénitence... pénitence". Marie, ô Mère, Tu nous assures ainsi de l'importance, de l'efficacité de la prière, du sacrifice. Tu nous confirmes la possibilité de contribuer à l'œuvre du salut des âmes, Marie donne-moi une soif ardente de la prière, du sacrifice, par amour pour les âmes. O Marie, Notre-Dame de Lourdes, Toi, l'Immaculée-Conception, obtiens-moi de Notre Père des cieux, par les mérites de ton Fils, la grâce...

Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des affligés, priez pour nous.



Quatrième jour (6 février).
Notre-Dame de Lourdes, O Mère, Tu nous indiques le moyen de purification : "Allez boire à la source et vous y laver". O Mère, prends-moi par la main, conduis-moi à cette source pour y découvrir, y entendre, y comprendre, sans déformation, en toute pureté, vérité, clarté, "la Parole du Royaume de Dieu", telle que Jésus l'a révélée. O Marie, Notre-Dame de Lourdes, Toi, l'Immaculée-Conception, obtiens-moi de Notre Père des cieux, par les mérites de ton Fils, la grâce...

Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des affligés, priez pour nous.



Cinquième jour (7 février).
Notre-Dame de Lourdes, "qui guérissez les malades", prie pour eux, prie pour moi. O Mère Tu le sais, je trébuche et je tombe si souvent. Je t'appelle. Viens m'aider à me relever de mes chutes et à poursuivre ma route, confiant en ta maternelle sollicitude. Je te confie spécialement les malades, les désespérés. O Marie, Notre-Dame de Lourdes, Toi, l'Immaculée-Conception, obtiens-moi de Notre Père des cieux, par les mérites de ton Fils, la grâce...

Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des affligés, priez pour nous.



Sixième jour (8 février).
Notre-Dame de Lourdes, Soutien de la Sainte Église , apprends-moi à vivre à tout moment en présence du Seigneur, à élever mes pensées, mon cœur, mon âme vers le Père, le Fils et l'Esprit d'amour. Je te prie spécialement d'intercéder de toute ta puissance et de tout ton amour maternel, pour la Sainte Église , le Saint Père le Pape et tous les pasteurs. "Que tous soient UN". O Marie, Notre-Dame de Lourdes, toi, l'Immaculée-Conception, obtiens-moi de Notre Père des cieux, par les mérites de ton Fils, la grâce...

Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des affligés, priez pour nous.



Septième jour (9 février).
Notre-Dame de Lourdes, secours des chrétiens, je t'appelle, prie pour moi ton Fils miséricordieux, implore pour moi son Pardon, le pardon de mes fautes, le pardon de toutes les fautes de l'humanité. Vierge sainte, Vierge Marie, voici le moment d'implorer par Toi, avec Toi, l'infinie Miséricorde de Dieu. Là est la source de tout Bien. O Marie, Notre-Dame de Lourdes, Toi, l'Immaculée-Conception, obtiens-moi de Notre Père des cieux, par les mérites de ton Fils, la grâce...

Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des affligés, priez pour nous.



Huitième jour (10 février).
Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des Bienheureux, O Mère qui voit mes peines, mes douleurs. Sois celle qui reste auprès de moi et quand mes yeux se fermeront à cette terre, sois encore là pour me présenter à ton divin Fils. Sainte Marie, ma Mère, garde-moi toujours à Toi et serre-moi sur ton Cœur, puisqu'à l'ombre de la croix de ton Fils, je suis devenu "ton enfant". O Marie, Notre-Dame de Lourdes, Toi, l'Immaculée-Conception, obtiens-moi de Notre Père des cieux, par les mérites de ton Fils, la grâce...

Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des affligés, priez pour nous.



Neuvième jour (11 février).
Notre-Dame de Lourdes, qui a fait couler sur la terre la source qui guérit tous les maux, laisse parler mon cœur et te dire combien je t'aime. Vois, c'est ma façon de t'exprimer mon amour, de te dire MERCI. Vierge Marie, cet amour est bien peu de chose, bien insuffisant. Pour cela, fais grandir en moi mon amour pour Toi et pour ton Fils. O Marie, Notre-Dame de Lourdes, Toi, l'Immaculée-Conception, obtiens-moi de notre Père des cieux, par les mérites de ton Fils, la grâce...

Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des affligés, priez pour nous.


Prière du pape François

O Marie, notre Mère,
qui, dans le Christ, accueille chacun de nous comme un enfant,
soutiens l’attente confiante de notre cœur,
secours-nous dans nos infirmités et nos souffrances,
guide-nous vers le Christ ton fils et notre frère,
et aide-nous à nous confier au Père qui accomplit de grandes choses.



Prière 2016.


Marie, Mère de miséricorde.

En vous, Dieu préparait de toute éternité la venue de son fils.
Sa Miséricorde a pris chair pour nous rejoindre en notre humanité.
Depuis l'annonce de l'ange jusqu'au pied de la croix, vous étiez témoin de la tendresse de Dieu pour les hommes.

À Lourdes, au creux de la grotte, vous accueillez les prières de ceux qui vous implorent.
Vous vous faites proche des cœurs qui cherchent Dieu en vérité.

O notre Dame, en cette année jubilaire, posez sur chacun de nous le regard de Miséricorde que vous aviez pour Bernadette.
Regardez particulièrement ceux qui souffrent dans leur corps ou dans leur cœur.

Notre Dame de Lourdes, accompagnez l'Église dans son pèlerinage sur la terre.
Faites de nous des missionnaires de la Miséricorde.
Pour la gloire de Dieu et le Salut du monde.


Amen.


Barre

Neuvaine à Sainte Bernadette (10 au 18 février)

Ô Sainte-Bernadette,
qui simple et pure enfant, avez dix-huit fois,
à Lourdes, contemplé la beauté et
reçu les confidences de l'Immaculée et
qui avez voulu ensuite vous cacher
dans le Cloître de Nevers et
vous y consumer en hostie pour les pécheurs,
Obtenez-nous cet esprit de pureté,
de simplicité et de mortification
qui nous conduira nous aussi à la vision de Dieu
et de Marie au Ciel.


Amen.


Sainte-Bernadette, priez pour nous !
Notre-Dame de Lourdes, priez pour nous !

Cette prière peut être faite sous forme de neuvaine, en y ajoutant une dizaine de chapelet (Notre Père, Je vous salue Marie (10 fois), Gloire au Père), et une prière à Notre-Dame de Lourdes, ou votre prière de prédilection.

Le jeudi 25 mars 1858, la Sainte-Vierge apparaît à Sainte-Bernadette et dit en Gascon Bigourdan, (la langue que parlait Bernadette) levant les yeux au ciel et joignant ses mains : « Que soy era Immaculada Councepciou ». ("Je suis l'Immaculée Conception").


Barre

Neuvaine à Saint Joseph (11 au 19 mars).

Saint Joseph

Premier jour : saint Joseph, mémoire du Père.
Je te salue, Joseph, Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père.
À ton image, saint Joseph, puissions-nous vivre nos vies dans l'écoute et le respect de tous ceux et celles que nous rencontrons. Aide-nous à nous recevoir comme fils et fille du Père.
Souvenez-vous à Saint Joseph.


Deuxième jour : saint Joseph, un guide pour l'homme d'aujourd'hui.
Je te salue, Joseph, Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père.
Saint Joseph, tu peux être appelé le saint de l'incarnation. Nous te demandons, saint Joseph, d'être et de demeurer pour nous un modèle d'homme et de père juste et responsable dont le monde d'aujourd'hui a besoin pour sauver nos familles tellement menacées.
Souvenez-vous à Saint Joseph.


Troisième jour : saint Joseph et la maison familiale.
Je te salue, Joseph, Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père.
Que nos maisons puissent accueillir Marie et l'Enfant-Jésus. Ne craignons pas d'accueillir la Sainte Famille à notre table. Saint Joseph, protecteur de la famille, aide-nous à comprendre le sens de la paternité véritable afin que les pères de familles retrouvent leur identité profonde.
Souvenez-vous à Saint Joseph.


Quatrième jour : saint Joseph, modèle d'incarnation.
Je te salue, Joseph, Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père.
Saint Joseph, devant l'Annonciation tu te mets à l'école de l'acceptation d'une solitude humaine totale pour vivre finalement avec Marie. Saint Joseph, explique-nous combien il est important de ne pas rompre les liens affectifs et conjugaux dans l'épreuve. Aide-nous dans nos familles à triompher de toute solitude, de toute révolte, de tout divorce et de toute séparation.
Souvenez-vous à Saint Joseph.


Cinquième jour : saint Joseph, lumière dans nos nuits.
Je te salue, Joseph, Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père.
Saint Joseph, tu as été dans l'inquiétude de ne pas offrir à ta famille un lieu pour la nativité et tu as reçu dans l'obéissance et dans la confiance le lieu de l'oubli total : la crèche. Au-delà de nos nuits et de nos pauvretés, saint Joseph, apprends-nous à accueillir l'Enfant-Jésus dans notre cœur.
Souvenez-vous à Saint Joseph.


Sixième jour : saint Joseph, protecteur dans la maladie.
Je te salue, Joseph, Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père.
Saint Joseph, aide-nous à ne pas nous replier sur nous-même dans l'épreuve et la maladie ; encourage-nous à nous ouvrir à la seule volonté du Père sur le chemin des béatitudes. Nous te confions spécialement nos malades.
Souvenez-vous à Saint Joseph.


Septième jour : saint Joseph, protecteur de l'Église.
Je te salue, Joseph, Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père.
Saint Joseph, gardien de l'Agneau, protecteur de la Sainte Famille, tu es devenu, par la grâce du Père, le gardien de l'Église. Enseigne-nous à aimer l'Église, à lui être toujours fidèle dans l'Eucharistie, dans la prière et par le témoignage de notre amour inconditionnel.
Souvenez-vous à Saint Joseph.


Huitième jour : saint Joseph est au cœur de la communion fraternelle.
Je te salue, Joseph, Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père.
Par l'union aux Cœurs de Jésus et de Marie, nous communions au cœur doux et juste de Joseph. Saint Joseph, apprend-nous à être amour et instrument de paix dans notre vie quotidienne pour tous ceux et celles qui attendent notre aide.
Souvenez-vous à Saint Joseph.


Neuvième jour : saint Joseph, patron de la bonne mort et des âmes du Purgatoire.
Je te salue, Joseph, Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père.
Jésus, Marie, Joseph, priez pour nous et tous les membres de nos familles au moment de la mort. Nous vous confions spécialement tout ceux et celles qui nous sont chers, surtout nos défunts. Que le Seigneur les accueillent dans son paradis où tous ensemble ils jouissent de la béatitude éternelle.
Souvenez-vous à Saint Joseph.


Barre

Neuvaine à la Divine Miséricorde (Du Vendredi Saint au 1er dimanche après Pâques)

C'est Jésus lui-même qui ordonna à Sr Faustine d'écrire cette Neuvaine et de la réciter avant la Fête de la Miséricorde, le 1er dimanche après Pâques. On la commence le Vendredi Saint (§ 1208).

Jésus disait à Sr Faustine :
"Je désire que durant ces neuf jours, tu amènes les âmes à la source de ma miséricorde, afin qu'elles puisent force et fraîcheur, ainsi que toutes les grâces dont elles ont besoin dans les difficultés de la vie et particulièrement à l'heure de la mort. [...] Je ne refuserai rien aux âmes que tu amèneras à la source de ma miséricorde. " (Petit Journal, § 1209)

Bien que cette Neuvaine obtienne des grâces particulières durant cette période, elle peut être priée à tout moment de l'année.

Jésus disait à Sr Faustine :
"Chaque jour, tu amèneras à mon Cœur un groupe différent de ces âmes, et tu les plongeras dans l'océan de ma Miséricorde. Moi, je ferai entrer toutes ces âmes dans la demeure de mon Père. Tu feras cela dans cette vie et dans l'autre. Je ne refuserai rien aux âmes que tu amèneras à la source de ma Miséricorde. Chaque jour, par ma douloureuse Passion, tu solliciteras de mon Père des grâces pour ces âmes." (Petit Journal, § 1209)


Barre

Premier jour (Vendredi Saint).
"Aujourd'hui, amène-moi l'humanité entière et particulièrement tous les pécheurs. Immerge-les dans l'océan de ma Miséricorde ; ainsi, tu me consoleras de cette amère tristesse en laquelle me plonge la perte des âmes."

Très Miséricordieux Jésus, dont le propre est d'avoir compassion et de pardonner, ne regarde pas nos péchés mais la confiance que nous plaçons en ton infinie bonté. Reçois-nous tous dans la demeure de ton Cœur très compatissant et ne nous en laisse jamais sortir. Nous t'en supplions par l'amour qui t'unit au Père et au Saint-Esprit.

Chapelet de la Divine Miséricorde.

Père Eternel, pose ton regard de miséricorde sur l'humanité entière, et particulièrement sur les pauvres pécheurs, enfermés dans le Cœur très compatissant de Jésus. Par sa douloureuse Passion, montre-nous ta miséricorde afin que nous glorifiions la toute puissance de ta miséricorde pour les siècles sans fin. Amen.


Barre

Deuxième jour (Samedi Saint).
"Aujourd'hui, amène-moi les âmes sacerdotales et religieuses et immerge-les dans mon insondable Miséricorde. Ce sont elles qui m'ont donné la force d'endurer mon amère Passion. Par elles comme par des canaux, ma Miséricorde se répand sur l'humanité."

Très Miséricordieux Jésus, de qui provient tout bien, fais abonder ta grâce en nous afin que nous accomplissions de dignes actes de miséricorde, et que ceux qui nous voient glorifient le Père de miséricorde qui est au Ciel.

Chapelet de la Divine Miséricorde.

Père Eternel, pose ton regard de miséricorde sur ce groupe d'élus dans ta vigne, les âmes des prêtres et des religieux. Comble-les de la puissance de ta bénédiction. Par l'amour du Cœur de ton Fils dans lequel elles sont enfermées, accorde-leur ta force et ta lumière, afin qu'elles puissent guider les autres sur le chemin du salut et chanter d'une seule voix la gloire de ton insondable miséricorde, pour les siècles sans fin. Amen.


Barre

Troisième jour (Jour de Pâques).
"Aujourd'hui, amène-moi toutes les âmes pieuses et fidèles et immerge-les dans l'océan de ma Miséricorde. Ces âmes m'ont consolé sur le Chemin de la Croix, elles furent cette goutte de consolation au milieu d'un océan d'amertume."

Très Miséricordieux Jésus, qui accorde à tous et avec surabondance les trésors de ta Miséricorde, reçois-nous dans la demeure de ton Cœur très compatissant et ne nous en laisse jamais sortir. Nous t'en supplions par l'inconcevable amour dont brûle si ardemment ton Cœur pour le Père céleste

Chapelet de la Divine Miséricorde.

Père Eternel, pose ton regard de miséricorde sur les âmes fidèles, l'héritage de ton Fils. Par sa douloureuse Passion, accorde-leur ta bénédiction et entoure-les de ta constante protection afin qu'elles ne manquent jamais à l'amour ni ne perdent le trésor de la sainte foi ; mais, qu'avec le chœur des anges et des saints, elles glorifient ton infinie miséricorde pour les siècles sans fin. Amen.


Barre

Quatrième jour (Lundi de Pâques).
"Aujourd'hui, amène-moi tous les païens et ceux qui ne me connaissent pas encore. Je pensais également à eux durant mon amère Passion, et leur zèle futur consolait mon Cœur. Immerge-les dans l'océan de ma Miséricorde."

Très compatissant Jésus, tu es la lumière du monde entier. Reçois dans la demeure de ton Cœur très compatissant les âmes des païens qui ne te connaissent pas encore. Que les rayons de ta grâce les illuminent, afin qu'elles aussi glorifient avec nous les merveilles de ta Miséricorde, et ne les laisse pas sortir de la demeure très compatissante de ton Cœur.

Chapelet de la Divine Miséricorde.

Père Eternel, pose ton regard de miséricorde sur les âmes des païens et de ceux qui ne te connaissent pas encore, mais qui sont enfermées dans le Cœur très compatissant de Jésus. Attire-les vers la lumière de l'Évangile. Ces âmes ne connaissent pas le grand bonheur de t'aimer. Fais qu'elles aussi glorifient les largesses de ta miséricorde dans les siècles sans fin. Amen.


Barre

Cinquième jour (Mardi de Pâques).
"Aujourd'hui, amène-moi les âmes des hérétiques et des apostats et immerge-les dans l'océan de ma Miséricorde. Dans mon amère Passion, elles déchiraient mon Corps et mon Cœur, c'est à dire mon Église. Lorsqu'elles reviennent à l'unité de l'Église, mes plaies guérissent, et ainsi elles me soulagent dans ma Passion."

Très Miséricordieux Jésus, qui est la bonté même, tu ne refuses pas la lumière à ceux qui te la demandent. Reçois dans la demeure de ton Cœur très compatissant les âmes des hérétiques et des apostats. Par ta lumière, attire-les à l'unité de l'Église. Ne les laisse pas sortir de la demeure de ton Cœur très compatissant mais fais qu'elles aussi glorifient les largesses de ta Miséricorde.

Chapelet de la Divine Miséricorde.

Père Eternel, pose ton regard de miséricorde sur les âmes des hérétiques et des apostats qui, ayant persisté obstinément dans leurs erreurs, gaspillèrent tes bénédictions et abusèrent de tes grâces. Ne regarde pas leurs erreurs, mais l'amour de ton Fils et l'amère Passion qu'il endura également pour elles, puisqu'elles aussi sont enfermées dans le Cœur très compatissant de Jésus. Fais qu'elles aussi glorifient ton immense miséricorde dans les siècles sans fin. Amen.


Barre

Sixième jour (Mercredi de Pâques).
"Aujourd'hui, amène-moi les âmes douces et humbles, ainsi que celles des petits enfants, et immerge-les dans ma Miséricorde. Ce sont elles qui ressemblent le plus à mon Cœur. Elles m'ont réconforté dans mon amère agonie. Je les voyais comme des anges terrestres veiller sur mes autels. Sur elles, je verse des torrents de grâces. Seule une âme humble est capable de recevoir ma grâce. En ces âmes-là, je mets ma confiance."

Très Miséricordieux Jésus, tu as dit toi-même : "Apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur", reçois dans la demeure de ton Cœur très compatissant toutes les âmes douces et humbles ainsi que celles des petits enfants. Ces âmes plongent dans le ravissement le Ciel entier et sont l'objet de prédilection du Père Céleste. Elles forment un bouquet de fleurs odorantes devant le trône divin et Dieu lui-même se délecte de leur parfum. Ces âmes demeurent pour toujours dans ton Cœur très compatissant, ô Jésus, et chantent sans cesse l'hymne de l'amour et de la Miséricorde.

Chapelet de la Divine Miséricorde.

Père Eternel, pose ton regard de miséricorde sur les âmes douces et humbles ainsi que sur celles des petits enfants, enfermées dans la demeure du Cœur très compatissant de Jésus. Ce sont ces âmes qui ressemblent le plus à ton Fils ; leur parfum monte de la terre et s'élève jusqu'à ton trône. Père de miséricorde et de toute bonté, je t'implore, par l'amour et la prédilection que tu as pour ces âmes, de bénir le monde entier afin que toutes les âmes puissent chanter ensemble la gloire de ta miséricorde pour l'éternité. Amen.


Barre

Septième jour (Jeudi de Pâques).
"Aujourd'hui, amène-moi les âmes qui honorent et glorifient ma Miséricorde de manière spéciale et immerge-les dans ma Miséricorde. Ce sont ces âmes qui ont le plus vivement compati aux souffrances de ma Passion et qui ont pénétré le plus profondément en mon âme. Ces âmes brilleront d'un éclat particulier dans l'autre vie ; aucune d'elles n'ira dans le feu de l'enfer. Je défendrai chacune d'elles en particulier à l'heure de la mort."

Très Miséricordieux Jésus, dont le Cœur est l'amour même, reçois dans la demeure de ton Cœur très compatissant les âmes qui honorent et glorifient particulièrement la grandeur de ta Miséricorde. Ces âmes sont puissantes de la force même de Dieu. Au milieu de tous les tourments et adversités, elles avancent, confiantes en ta Miséricorde. Ces âmes sont unies à Jésus et portent l'humanité entière sur leurs épaules. Ces âmes ne seront pas jugées sévèrement, mais ta Miséricorde les entourera au moment de la dernière agonie.

Chapelet de la Divine Miséricorde.

Père Eternel, pose ton regard de miséricorde sur les âmes qui glorifient et honorent ton plus grand attribut : ton infinie miséricorde. Enfermées dans le Cœur de Jésus, ces âmes sont un vivant Evangile. Leurs mains sont pleines d'actes de miséricorde et leur âme, débordante de joie, chante pour toi l'hymne de la miséricorde, ô Très Haut ! Je t'en supplie, mon Dieu, montre-leur ta miséricorde selon l'espérance et la confiance qu'elles ont placées en toi. Que s'accomplisse en elles la promesse que Jésus leur a faite : "Les âmes qui vénéreront ma Miséricorde, je les défendrai moi-même durant leur vie et spécialement à l'heure de la mort, comme ma propre gloire".


Barre

Huitième jour (Vendredi de Pâques).
"Aujourd'hui, amène-moi les âmes de ceux qui sont dans la prison du Purgatoire et immerge-les dans l'abîme de ma Miséricorde. Que les flots de mon Sang rafraîchissent leurs brûlures ! Toutes ces âmes me sont très chères. Elles s'acquittent envers ma Justice. Il est en ton pouvoir de leur apporter quelque soulagement. Puise dans le trésor de mon Église toutes les indulgences, et offre-les en leur nom... Oh ! si seulement tu connaissais leur supplice, tu offrirais constamment pour elles l'aumône de tes prières, et tu paierais leurs dettes à ma justice."

Très Miséricordieux Jésus, toi-même a dit vouloir la Miséricorde. J'amène alors à la demeure de ton Cœur très compatissant les âmes du Purgatoire qui te sont très chères mais qui doivent pourtant s'acquitter envers ta justice. Que les flots de Sang et d'Eau jaillis de ton Cœur éteignent les flammes du Purgatoire afin que, là aussi, soit glorifiée la puissance de ta Miséricorde.

Chapelet de la Divine Miséricorde.

Père Eternel, pose ton regard de miséricorde sur les âmes qui souffrent au Purgatoire et qui sont enfermées dans le Cœur très compatissant de Jésus. Je t'implore, par la douloureuse Passion de ton Fils Jésus et par toute l'amertume dont son âme si sacrée fut inondée, montre ta miséricorde aux âmes qui se sont soumises au regard de ta justice. Ne les regarde pas autrement qu'à travers les plaies de Jésus, ton Fils bien-aimé, car nous croyons fermement que ta bonté et ta compassion sont sans mesure. Amen.


Barre

Neuvième jour (Samedi de Pâques).
"Aujourd'hui, amène-moi les âmes froides et immerge-les dans l'abîme de ma Miséricorde. Ce sont ces âmes-là qui blessent le plus douloureusement mon Cœur. Ce sont ces âmes froides qui, au Jardin des Oliviers, m'inspirèrent la plus grande aversion. C'est à cause d'elles que je me suis écrié : "Père, éloigne de moi ce calice, si telle est ta volonté." Pour elles, l'ultime planche de salut est de recourir à ma Miséricorde."

Très compatissant Jésus, qui es la bonté même, accueille dans la demeure de ton Cœur très compatissant les âmes froides. Dans ce feu de ton pur amour, puissent ces âmes glacées comme des cadavres qui t'emplissent d'un si profond dégoût, s'enflammer à nouveau, ô très compatissant Jésus, use de la toute puissance de ta Miséricorde et attire-les dans le brasier de ton amour. Accorde-leur le don du Saint Amour car rien n'est au-delà de ton pouvoir.

Chapelet de la Divine Miséricorde.

Père Eternel, pose ton regard de miséricorde sur les âmes froides qui sont cependant enfermées dans le Cœur très compatissant de Jésus. Père de miséricorde, je t'en supplie : par l'amère Passion de ton Fils et par son agonie de trois heures sur la Croix, permets qu'elles aussi célèbrent l'abîme de ta miséricorde. Amen.




Barre

Neuvaine à Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus (du 23 septembre au 1er octobre)

23 septembre - 1er JOUR.
24 septembre - 2e JOUR.
25 septembre - 3e JOUR.
26 septembre - 4e JOUR.
27 septembre - 5e JOUR.
28 septembre - 6e JOUR.
29 septembre - 7e JOUR.
30 septembre - 8e JOUR.
1er octobre - 9e JOUR.
Prière par l'intercession de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus.


Barre

PREMIER JOUR : PRESENCE DE DIEU (23 septembre).
Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, qui avez vécu sous le regard de Dieu, ravivez en moi le sentiment de la divine présence. Aidez-moi à remplir tous les devoirs de ma journée. Que mon travail, accompli dans l'intention de plaire à Dieu, soit une prière continuelle.
Je vous salue Marie
Sainte Thérèse, priez pour moi, et présentez au Seigneur mon humble demande : ...


Barre


DEUXIEME JOUR : HUMILITE (24 septembre).
Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, faites que j'aime comme vous la vie cachée. En témoignage de la sincérité de ma prière, je veux m'effacer, me faire oublier, je ne dirai rien qui puisse me faire valoir.
Je vous salue Marie
Sainte Thérèse, priez pour moi, et présentez au Seigneur mon humble demande : ...


Barre


TROISIEME JOUR : CONFIANCE (25 septembre).
Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, je voudrais m'abandonner filialement à la volonté de Dieu, et me soumets d'avance à tout ce que Dieu décidera. Je veux, à votre exemple, le servir fidèlement. A toute heure, je dirai comme vous : "Ma joie est la volonté sainte de Jésus, mon unique amour".
Je vous salue Marie
Sainte Thérèse, priez pour moi, et présentez au Seigneur mon humble demande : ...


Barre


QUATRIEME JOUR : CHARITE (26 septembre).
Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, inspirez-moi ce que je dois faire pour prouver à Dieu mon amour : visite d'un pauvre, aumône qui soit vraiment un sacrifice. Je prends aussi la résolution de veiller sur mes paroles afin de ne blesser personne.
Je vous salue Marie
Sainte Thérèse, priez pour moi, et présentez au Seigneur mon humble demande : ...


Barre


CINQUIEME JOUR : DEVOIR D'ETAT (27 septembre).
Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, je veux m'oublier moi-même et ne songer qu'à satisfaire les personnes de mon entourage. Je ferai de mon mieux pour leur rendre la vie agréable, non seulement par un mouvement d'affection naturelle, mais en vue de plaire à Dieu
Je vous salue Marie
Sainte Thérèse, priez pour moi, et présentez au Seigneur mon humble demande : ...


Barre


SIXIEME JOUR : ESPRIT DE PENITENCE (28 septembre).
Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, dites à Notre Seigneur que, pour l'expiation de mes péchés, je voudrais m'unir à sa douloureuse Passion. Offrez-lui tous les petits sacrifices que je m'imposerai aujourd'hui. Qu'ils soient comme autant de roses que vous effeuillerez à ses pieds.
Je vous salue Marie
Sainte Thérèse, priez pour moi, et présentez au Seigneur mon humble demande : ...


Barre


SEPTIEME JOUR : ZELE (29 septembre).
Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, aujourd'hui encore, je veux prier, travailler, me priver pour la conversion des pécheurs, la consolation des affligés, la délivrance des âmes du Purgatoire. Cet apostolat de la prière et de la souffrance que vous avez exercé vous-même, n'est-il pas un des plus efficaces ?
Je vous salue Marie
Sainte Thérèse, priez pour moi, et présentez au Seigneur mon humble demande : ...


Barre


HUITIEME JOUR : PURETE D'âME (30 septembre).
Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, je voudrais passer cette journée sans commettre une seule faute. Comme vous, je ne refuserai rien à Dieu ; je ferai tout ce qu'il me commandera par la voix de ma conscience.
Je vous salue Marie
Sainte Thérèse, priez pour moi, et présentez au Seigneur mon humble demande : ...


Barre


NEUVIEME JOUR : COMMUNION (1er octobre).
Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, préparez-moi vous-même à recevoir Notre Seigneur, ou, si je ne le puis, à m'unir à lui en me conformant à sa sainte volonté. Faites que je dise sincèrement et du fond du cœur : "Non ce que je veux, mais ce que vous voulez." Mon Dieu, si vous daignez m'exaucer, par l'intermédiaire de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, que ma fidélité à vous servir vous dise ma reconnaissance.
Je vous salue Marie
Sainte Thérèse, priez pour moi, et présentez au Seigneur mon humble demande : ...


Barre


Neuvaine de prière par l'intercession de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus
Dieu notre Père, tu accueilles près de Toi ceux qui, en ce monde, te servent fidèlement : nous invoquons Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus à cause de son amour pour Toi. Sa filiale confiance lui faisait espérer « que tu ferais sa volonté au Ciel, puisqu'elle avait toujours fait la tienne sur la terre ». Je te supplie d'exaucer la prière que je t'adresse avec foi en me confiant à son intercession.
Notre Père

Seigneur Jésus, Fils Unique de Dieu et notre Sauveur, souviens-toi que Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus consuma sa vie ici-bas pour le salut des âmes, et voulut « passer son Ciel à faire du bien sur la terre » : parce qu'elle fut ton épouse bien-aimée passionnée pour ta gloire, nous la prions. Je m'en remets à Toi, afin d'obtenir les grâces que j'implore en me confiant à son intercession.
Je vous salue Marie

Esprit-Saint, source de toute grâce et de tout amour, c'est par ton action que Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus fut comblée de prévenances divines et y répondit avec une parfaite fidélité. Maintenant qu'elle intercède pour nous, et ne veut prendre aucun repos jusqu'à la fin des temps, nous l'implorons. Je te demande d'inspirer et d'écouter ma prière, afin que me soit accordée la faveur confiée à son intercession.
Gloire au Père

O Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, vois la confiance que je mets en toi et accueille mes intentions. Intercède pour moi auprès de la Vierge Marie qui vint te sourire au moment de l'épreuve. Regarde aussi tous ceux qui peinent et qui souffrent, et tous ceux qui te prient : je m'unis à eux comme à des frères.
À travers les grâces que nous désirons, si telle est la volonté du Seigneur, donne-nous d'être fortifiés dans la Foi, l'Espérance et l'Amour sur le chemin de la Vie, et d'être aidés au moment de la mort, afin de passer de ce monde dans la paix du Père, et de connaître l'éternité de joie des enfants de Dieu. Amen.


Barre


Barre

Neuvaine de l'Immaculée Conception (30 novembre au 8 décembre)

1°) Chaque jour : Notre Père,
Je vous salue Marie (10 fois),
Gloire au Père,
suivie de 3 fois l'invocation : "O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous."
2°) Une communion le jour du 8 décembre ou un jour de l'octave - confession recommandée.

PRIèRE à dire chaque jour de la neuvaine
Ô Marie conçue sans péché, Chef d'œuvre du Créateur, Miroir sans tâche de l'activité de Dieu, luttez avec nous contre le mal qui abime la Création et altère en nous l'image Divine.
Aidez-nous à respecter et protéger la vie de tout homme, de sa conception à sa fin. Donnez-nous de porter les fruits de Justice et de Sainteté que Dieu attend.
Mère très aimante, veillez à ce que les ressources naturelles soient exploitées avec sagesse, et leurs fruits justement partagés. Guérissez-nous de nos convoitises, de nos désirs superflus et de notre indifférence envers les plus pauvres.
Préservez-nous des calamités, des catastrophes et des guerres fratricides. Que par votre intercession le règne d'Amour du Christ s'étende dans tout l'univers.


Amen.

Imprimatur du Vicaire Épiscopal de Paris le 4 mai 2012.
QUE L'IMMACULEE CONCEPTION NOUS BENISSE !



Barre

Prières


Notre Père

Pater Noster, qui es in cælis,
Notre Père, qui es aux cieux,
Sanctificétur nomen tuum,
que Ton nom soit sanctifié.
Advéniat regnum tuum,
Que Ton règne vienne.
Fiat volúntas tua, sicut in cælo, et in terra.
Que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Panem nostrum quotidiánum da nobis hódie,
Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.
Et dimítte nobis débita nostra,
Et Pardonne-nous nos offenses
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris.
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nos indúcas in tentatiónem,
Et ne nous laissez pas entrer en tentation.
Sed líbera nos a malo. Amen.
Mais Délivre-nous du mal. Amen.


Barre

Je vous salue Marie

Ave María, grátia plena, Dóminus tecum.
Je vous salue Marie, pleine de grâces, le Seigneur est avec vous.
Benedícta tu in muliéribus,
Vous êtes bénie entre toutes les femmes,
Et benedíctus fructus ventris tui, Iesus.
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sancta María, Mater Dei,
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Ora pro nobis, peccatóribus,
Priez pour nous, pauvres pécheurs,
Nunc, et in hora mortis nostræ. Amen.
Maintenant, et à l'heure de notre mort. Amen.


Barre

Gloire au Père

Gloria Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto.
Gloire au Père, au Fils, et au Saint-Esprit.
Sicut erat in principio, et nunc et semper :
Comme il était au commencement, maintenant et toujours
Et in sæcula sæculórum. Amen.
Et dans les siècles des siècles.


Amen.


Barre

Je crois en Dieu (Symbole des apôtres)

Le Symbole des apôtres, appelé ainsi parce qu'il est considéré comme le résumé fidèle de la foi des apôtres.

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre ;
et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur,
qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli,
est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d'où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l'Esprit-Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints,
à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle.


Amen.


Barre

Je crois en Dieu (Symbole dit de Nicée-Constantinople)

Le Symbole dit de Nicée-Constantinople tient sa grande autorité du fait qu'il est issu des deux premiers Conciles œcuméniques (325 et 381).

Je crois en un seul Dieu, le Père Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre de l'univers visible et invisible.
Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles.
Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, né de la Lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé, de même nature que le Père, et par Lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il descendit du ciel ;
par l'Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie, et S'est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures, et Il monta au ciel ; Il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts ; et son règne n'aura pas de fin.
Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ;
Il procède du Père et du Fils ;
avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire ; Il a parlé par les prophètes.
Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.


Amen.


Barre

Esprit du Père et du Fils

Esprit du Père et du Fils, Tu es l'hôte silencieux de mon âme.
Viens remplir toutes les zones de mon être profond,
de ma conscience,
de ma personnalité,
de mon affectivité,
de ma volonté,
et viens même habiter les zones profondes de mon corps pour que je sois temple vivant de ta présence.

Viens, Esprit d'Amour, vaincre mes résistances à la grâce,
viens pourfendre mes hésitations,
viens dissiper mes doutes,
viens,
viens me donner la Foi,
viens détruire mes désespoirs,
fais jaillir en moi l'Espérance,
et fais de moi un messager de ton Espérance dans le monde.

Viens bouleverser mes routines, Esprit Saint,
viens détruire mon égoïsme,
viens changer mon cœur et fais-en un cœur semblable à Celui de Dieu.

Viens Esprit Saint, que nous soyons tout entiers perméables à ta présence et à ton action.

Marie, Temple le plus parfait de l'Esprit Saint, nous te bénissons, prie pour nous.


Amen.


Trouvé dans la chapelle du séminaire d'Ars.


Barre

Souviens-toi des bienfaits de Dieu


Souviens-toi des bienfaits de Dieu, ET RENDS-LUI GRÂCES, Car éternel est son amour!

NOUS TE RENDONS GRÂCES, CRÉATEUR DE L'UNIVERS, D'AVOIR APPELÉ L'HOMME À LA VIE PAR UN REGARD D'AMOUR;
TU NE CESSES DE LE CRÉER EN LUI ACCORDANT TES DONS : FAIS-NOUS VIVRE EN TA PRÉSENCE CRÉATRICE,
DANS L'ADORATION ET L'AMOUR.

Nous te rendons grâces, Père très bon, pour le don de ton Fils bien-aimé ; il est venu nous révéler ton amour infini et faire de nous des fils adoptifs : donne-nous ton Esprit Saint, afin qu'en Jésus nous puissions crier :
"Abba ! Père !"

Nous te rendons grâce, Père très miséricordieux, pour ton Fils Jésus Christ, qui nous a révélé la sagesse des Béatitudes : rends nos cœurs doux, humbles et pauvres, pour que nous puissions le connaître, lui, avec la puissance de sa résurrection et la communion à ses souffrances.

Nous te rendons grâces, Père très bon, de nous avoir plongés dans la mort et la résurrection de ton Fils en nous recréant, et de nous livrer chaque jour son Corps en nourriture dans l'Eucharistie : envoie ton Esprit d'amour, pour que nous puissions unir notre personne à celle du Christ, et faire d'elle une éternelle offrande à la louange de ta Gloire.

NOUS TE RENDONS GRÂCES, PÈRE SAINT, D'AVOIR APPELÉ TOUS LES HOMMES À LA VIE ÉTERNELLE
ET À LA CONNAISSANCE DE TON SAINT NOM: DONNE-NOUS D'ÊTRE DES INTERCESSEURS DANS TON FILS UNIQUE,
ET DES OFFICIANTS DU CHRIST JÉSUS AUPRÈS DE TOUS NOS FRÈRES, EN LEUR ANNONÇANT L'ÉVANGILE.

Nous te rendons grâce Père Saint, d'avoir ressuscité ton Fils Jésus, dans la puissance de l'Esprit : apprends-nous à reconnaître sa présence en tout événement et en toute personne.

NOUS TE RENDONS GRÂCE, TRINITÉ SAINTE, D'ÉTABLIR TA DEMEURE DANS NOS CŒURS :
RÉPANDS SUR NOUS TON ESPRIT D'AMOUR,
AFIN QUE NOUS PUISSIONS DEMEURER EN JÉSUS ET LE LAISSER PRIER EN NOUS LE PÈRE.


Extrait de Prie ton Père dans le secret

de Jean LAFRANCE, p. 200


Barre

Prière de Marthe Robin (1902-1981)

Père éternel, par les divins Cœurs de Jésus et de Marie et par votre Esprit d'Amour, je vous offre les plaies sacrées de Jésus mon Sauveur, son sang précieux, sa face adorable, son cœur sacerdotal et eucharistique, … en union avec Marie, et en particulier pour les âmes consacrées et pour vos prêtres… Je vous offre Jésus, la Sagesse Éternelle et le Souverain Bien…
Dans ces abîmes sans fond de miséricorde, de pardon et d'amour du Cœur de Jésus, je noie l'iniquité, la haine et l'impiété.
Dans son sang rédempteur, sanctificateur et divin, je plonge les âmes coupables, ingrates et aveugles.
Je cache les âmes craintives, timides et défiantes dans ses plaies sacrées.
Je submerge les cœurs froids, endurcis et rebelles dans l'océan infini de sa tendresse.
J'emporte les prêtres, tous les prêtres dans ces demeures réservées à eux seuls.
J'enfonce le monde universel dans son Cœur brûlant d'amour pour tous.
Enfin dans ce brasier purificateur, pacificateur et sanctificateur, je jette, ô mon Père des Cieux, toutes vos créatures susceptibles de régénération, de perfection et d'amour, tous les égarés, les indécis, les infidèles, tous les pauvres pécheurs, et Vous supplie de les recevoir, de les garder, de les transformer, de les consumer tous dans votre immense amour.
O Justice éternelle de la Sainteté Souveraine et Infinie de mon Dieu, voici Jésus. Soyez satisfaite par ses mérites surabondants qu'Il a bien voulu déposer en moi. Payez-vous à l'infini, dédommagez-vous de la gloire que vous a ravie Lucifer et toute sa légion orgueilleuse et après lui toutes les âmes coupables et indélicates.
O Amour inexprimable et incompréhensible, ô Charité suprême et infinie, soyez emportés dans les âmes par les flammes toutes puissantes de son divin Cœur…
Recevez éternellement… sans jamais d'interruption, de ralentissement, de fléchissement et d'oubli, votre Christ Jésus, l'Eternel Infini en qui je m'anéantis sans cesse sous la conduite du St-Esprit et avec Marie ma Mère, pour le parfait accomplissement de tous vos desseins d'amour dans l'Église et dans le monde.
Mon Dieu, le silence répond mieux que les multiples ardeurs de mon amour pour Vous. Prenez Jésus, tout Jésus, et daignez lire vous-même en sa pensée divine qui est la vôtre, les intraduisibles caractères de feu que votre Esprit de charité a si profondément imprimés en mon âme et dans tout mon être, à tout jamais anéantis au cœur de votre unité.

Prière dictée le 4 juin 1937, en la Fête du Sacré-Cœur. In Raymond Peyret, Marthe Robin, La Croix et la Joie, Valence, Société d'Edition Peuple Libre, 1981.


Barre

SEIGNEUR

Nous venons te partager notre préoccupation.

Vois ici tes serviteurs qui n'ont « RIEN »,
qui ne sont « RIEN »
avec leur « MISERE »,
leur bonne « VOLONTE »
et leur « HUMBLE » collaboration.

Prends le relais. Réalise l'impossible à vue humaine.

Sois « SERVITEUR » de l'œuvre à laquelle tu nous associes.

Notre mission est difficile, voire ingérable, nos moyens dérisoires et les besoins immenses.
Que nous soyons acteurs de ta miséricorde et de ta bienveillance !

Avec courage et détermination, avec nos moyens et nos capacités, avec notre « RIEN » mais plein de confiance en toi,
abandonné à ta volonté, nous te demandons ta bénédiction,
ton soutien dans notre engagement et la fécondité inattendue pour ta Gloire, le bonheur de l'homme et le bien de l'Église.


Barre

Notre-Dame de la Prière

Sainte Marie, Notre-Dame de la Prière
Tu as accueilli dans la foi le message de l'ange Gabriel et tu es devenue la Mère de Jésus, le Fils Unique de Dieu, Apprends-nous à prier pour grandir dans la foi.
À la Visitation, tu as exulté de joie par le Magnificat, Apprends-nous à rendre grâce à Dieu.
À Cana, tu as prié le Christ pour qu'Il donne le vin des noces, Apprends-nous à intercéder pour nos frères.
Debout au pied de la Croix, tu as souffert avec Jésus par amour pour les pécheurs, Apprends-nous à accueillir la miséricorde du Père.
À la Pentecôte, tu priais avec les Apôtres quand ils ont reçu la plénitude de l'Esprit-Saint, Apprends-nous à demander l'Esprit pour témoigner de l'Evangile.
Tu es la Mère de l'Église et la Protectrice des Familles, Veille sur chacune de nos familles, Apprends-nous à nous aimer avec fidélité.
Tu es la Mère de l'humanité et la Patronne de la France, ouvre notre pays aux dimensions universelles de l'amour de Dieu.
Apprends-nous à servir avec générosité.
O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous !
Notre-Dame de la Prière, apprenez-nous à prier !

Le 8 décembre 1999 - André VINGT-TROIS, Archevêque de Tours.


Barre

O Vierge très sainte

Prière à Marie de Jean Paul II

O Vierge très sainte, Mère du Christ et Mère de l'Église, avec joie et admiration, nous nous unissons à ton Magnificat. Toi qui as été, avec humilité et magnanimité, «la servante du Seigneur », donne-nous la totale disponibilité qui fut la tienne pour le service de Dieu et le salut du monde.
Vierge courageuse, inspire-nous la force d'âme et la confiance en Dieu qui nous permettront de surmonter tous les obstacles que nous rencontrons dans l'accomplissement de notre mission.
Enseigne-nous à traiter les réalités du monde avec un sens très vif de responsabilité chrétienne et, dans la joyeuse espérance de la venue du règne de Dieu de nouveaux cieux et d'une terre nouvelle. Vierge Mère, guide-nous et soutiens-nous pour que nous vivions toujours comme de véritables fils et filles de l'Église et de ton Fils et que nous puissions contribuer à établir sur la terre la civilisation de la vérité et de l'amour selon le désir de Dieu et pour sa gloire.


Amen.


Jean Paul II


Barre

Vierge immaculée

Vierge immaculée, Mère de Dieu et Mère des hommes...
Toi, qui es sans péché, prie pour nous, pauvres pécheurs.
Toi, qui as cru à la Parole du Seigneur, dispose nos coeurs aux appels de Dieu.
Toi, qui laissas l'Esprit-Saint faire en toi son oeuvre,
ouvre-nous à l'Esprit de notre Baptême et de notre Confirmation.
Toi, qui, à Cana, présentas à Jésus les besoins des hommes, porte à ton Fils nos misères et nos manques.
Toi, qui te tins debout au pied de la Croix, apprends-nous à nous offrir, avec lui pour le salut du monde.
Toi, qui étais au Cénacle, au milieu des Apôtres, veille sur l'Église.
Nous te confions la fidélité des foyers, le ministère des prêtres, le don total des consacrés,
l'éclosion des vocations, l'élan des enfants et des jeunes,
la vie montante des plus âgés, la souffrance des malades.
Ton fils, Jésus, est venu chez nous. Il a vécu. Il a souffert. Il est mort.
Mais il est ressuscité. Pour tous les hommes.
Fais de nous les amis et les témoins de Jésus, et les serviteurs de nos frères, les hommes.
Fais de nous des artisans de Paix.
Dans la Foi, l'Espérance et l'Amour.


Amen.


Roger BOURRAT - Évêque de RODEZ et de VABRES.


Barre

Souvenez-vous, Marie !

Souvenez-vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie,
qu'on n'a jamais entendu dire qu'aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection,
imploré votre secours et demandé votre intercession,
ait été abandonné.

Animé de cette confiance, je me refugie vers vous,
ô Vierge des vierges, ô Marie, Mère de Jésus-Christ,
je viens à vous, je cours à vous, et, gémissant sous le poids de mes péchés,
je me prosterne à vos pieds.
O Mère du Verbe éternel, ne rejetez pas mes prières,
mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer.


Amen.


Saint Bernard (1090-1153).


Barre

Marie espérance

La foi, dit Dieu, cela ne m'étonne pas j'éclate tellement dans ma création.
La charité, cela ne m'étonne pas davantage, car il ne manque pas d'hommes, ni de femmes pour tendre la main aux malheureux.
Ce qui m'étonne, dit Dieu, c'est l'espérance.
Les gens voient comme tout cela se passe, et ils croient que demain cela ira mieux, voilà qui est proprement inouï.
Je n'en reviens pas moi-même, que la flamme de l'espérance, anxieuse au moindre souffle, tremblant à tous les vents, traverse, invincible, l'épaisseur des temps et des nuits.
L'espérance n'est qu'une petite fille, fraîche et vulnérable comme une fleur de printemps.
Une petite fille nommée Marie, éclose au pays des sages et des prophètes.
A Nazareth, à Bethléem, à Cana, au Golgotha, elle choisit le chemin fraternel de la présence silencieuse et de l'humble service.
Par elle, l'espérance de son peuple offrit au monde le Sauveur promis.
Aujourd'hui comme hier Marie fait resplendir dans nos ténèbres le visage d'un Dieu qui libère les opprimés et met en déroute les orgueilleux.
Avec une douce patience, sans discours ni trompettes, elle annonce un lendemain où l'amour et la paix auront le dernier mot.
L'espérance de Marie, c'est la force des cœurs droits, la joie des pauvres et le réconfort des affligés.
Devenue femme et mère, la petite fille ne se lasse pas d'ouvrir la voie aux enfants de la terre qui osent marcher à l'étoile.

d'après le poème de Charles Péguy « la petite fille espérance. »


Barre

Mon chef d'œuvre, dit Dieu, c'est Marie

Mon chef d'œuvre, dit Dieu, c'est Marie.
Elle vient du petit reste d'Israël ; les pauvres de Yahvé ceux qui n'ont d'autre bien que moi.
Je l'ai choisie parmi les miens, dans une de mes tribus, toute jeune, délicieuse, radieuse, spontanée, réfléchie, silencieuse, pleine de rire de bon sens, de tendresse et de vie, jolie comme tout.
Oui vraiment, mon chef d'œuvre dit Dieu, c'est Marie elle connaît toutes les arcanes de mon cœur et je n'ai jamais résisté à son charme ; et comme elle a un charme fou...

je l'ai choisie comme mère de mon fils car c'était la plus belle, de féminité, de pureté de cœur et de beauté d'esprit.
C'est normal, elle est la mère de mon fils.
Comment voulez-vous que je fasse autrement !
Je lui devais la plus belle des mamans.
Mon chef d'œuvre dit Dieu, c'est Marie.
Vous pouvez tout lui dire.
Comme elle comprend tout, elle saura encore mieux que vous parfois, me le dire, même si j'aime beaucoup quand vous me dites aussi ce qui vous passe par l'esprit, dans le cœur, comme des enfants, en parcourant la vie.
Alors laissez vous faire appelez moi donc par la mère, mère de mon fils et votre mère à vous, aussi.
Car oui mon chef d'œuvre, dit Dieu c'est réellement Marie.

Bégnine de Guitaut.


Barre

Prière à la Vierge

Vers toi je lève les yeux, Sainte Mère de Dieu ;
car je voudrais faire de ma maison une maison où Jésus vienne,
selon sa promesse, quand plusieurs se réunissent en son nom.
Tu as accueilli le message de l'ange comme un message venant de Dieu,
et tu as reçu, en raison de ta foi,
l'incomparable grâce d'accueillir en toi Dieu lui-même.
Tu as ouvert aux bergers puis aux mages la porte de ta maison,
sans que nul ne se sente gêné par sa pauvreté ou sa richesse.

Sois Celle qui chez moi reçoit.
Afin que ceux qui ont besoin d'être réconfortés le soient ;
ceux qui ont le désir de rendre grâce puissent le faire ; ceux qui cherchent la paix la trouvent.
Et que chacun reparte vers sa propre maison avec la joie d'avoir rencontré Jésus lui-même,
Lui, le chemin, la vérité, la vie.

Père EYQUEM.


Barre

Prière à Marie

Prière à Marie de Benoît XVI

Sainte Marie, Mère de Dieu,
tu as donné au monde la vraie lumière, Jésus, ton fils — Fils de Dieu.
Tu t'es abandonnée complètement à l'appel de Dieu
et tu es devenue ainsi la source de la bonté qui jaillit de Lui.
Montre-nous Jésus. Guide-nous vers Lui. Enseigne-nous à le connaître et à l'aimer,
afin que nous puissions, nous aussi, devenir capables d'un amour vrai
et d'être sources d'eau vive au milieu d'un monde assoiffé.

Benoît XVI.


Barre

Prière à Notre-Dame des Roses

Notre-Dame des Roses

Mère céleste, Reine des cieux, souveraine du genre humain, vous qui avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, dociles à votre appel, nous accourons à vos pieds. Mère pleine de miséricorde, daignez agréer les louanges et les prières que font monter vers vous pleins de confiance, vos fils pèlerins. Ils sont venus vous confier toutes leurs peines, toutes leurs misères.
O merveilleux reflet de la beauté du ciel par la lumière de la foi, chassez de nos esprits les ténèbres de l'erreur. Rose mystique, par le parfum céleste de l'espérance, ranimez le courage des âmes abattues. Source inépuisable d'eau salutaire, par les flots de la divine charité, rendez la vie aux cœurs desséchés.
Nous sommes vos enfants, vous nous réconfortez dans nos peines, vous nous protégez dans le danger, vous nous soutenez dans la lutte. Faites que nous aimions et servions votre Fils Jésus ; donnez-nous un ardent amour pour votre Rosaire ; faites que nous répandions partout la dévotion mariale, que nous nous efforcions de vivre en état de grâce, pour mériter le bonheur éternel auprès de vous.
Ainsi soit-il.

(+ Glu. Placido Nicoltni, O.S.B. évêque d'Assise).

Ajoutez trois " Je vous salue Marie " et trois fois l'invocation :
" Notre Dame Miraculeuse des Roses,
délivrez-nous de tous les maux de l'âme et du corps ".


Barre

Acte de confiance en Marie

Béni sois-tu, Dieu notre Père,
D'avoir créé Marie si belle,
Et de nous l'avoir donnée pour Mère
Au pied de la Croix de Jésus.
Béni sois-Tu de nous avoir appelés,
Comme Bernadette,
À voir Marie dans ta lumière
Et à boire à la source de ton Coeur.
Marie, tu connais la misère et les péchés
De nos vies et de la vie du monde.
Nous voulons nous confier à toi aujourd'hui
Totalement et sans réserve ;
De toi nous renaîtrons chaque jour
Par la puissance de l'Esprit,
Nous vivrons de la vie de Jésus
Comme des petits serviteurs de nos frères.
Apprends-nous, Marie,
À porter la vie du Seigneur.
Apprends-nous le oui de ton coeur.


Barre

Fatima - Prière jubilaire de consécration

Notre-Dame de Fatima

Salut, ô Mère du Seigneur,
Vierge Marie, Reine du Rosaire de Fatima !
Tu es bénie entre toutes les femmes,
tu es l'image de l'Église revêtue de la lumière pascale,
tu es l'honneur de notre peuple,
tu es le triomphe sur l'empreinte du malin.

Prophétie de l'Amour miséricordieux du Père,
éducatrice de l'Annonce de la Bonne Nouvelle du Fils,
signe du feu ardent de l'Esprit Saint,
enseigne-nous, dans cette vallée de joies et de douleurs,
les vérités éternelles que le Père révèle aux tout-petits.

Montre-nous la force de ton manteau protecteur.
Dans ton Cœur Immaculé
sois le refuge des pécheurs
et le chemin qui conduit jusqu'à Dieu.

Uni/e à mes frères,
dans la foi, l'espérance et l'amour,
à toi je me confie.
Uni/e à mes frères, par ton intercession,
je me consacre à Dieu, ô Vierge du Rosaire de Fatima.

Et enfin, enveloppé/e dans la lumière
qui jaillit de tes mains,
je rendrai gloire au Seigneur pour les siècles des siècles.

Amen.


Barre

Je te salue, Joseph

Je te salue, Joseph, toi que la grâce divine a comblé ;
le Sauveur a reposé dans tes bras et grandi sous tes yeux ;
Tu es béni entre tous les hommes et Jésus,
l'Enfant divin de ta virginale Épouse est béni.

Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu,
prie pour nous dans nos soucis de famille, de travail, de la vie quotidienne,
jusqu'à nos derniers jours, et daigne nous secourir à l'heure de notre mort.


Amen.

11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19,


Barre

Prière pour l'année de la FOI

Seigneur Jésus augmente en nous la foi ! Envoie ton Esprit Saint dans nos cœurs
Et donne-nous une grâce de confiance et d'abandon !
Apprends-nous
À voir les évènements de notre vie dans ta lumière,
À regarder les personnes dans ton amour,
À envisager l'avenir dans l'espérance. Mets en nous le goût d'approfondir notre foi,
Le goût de la recherche,
Le goût de la vérité.
Dans la nuit, sois notre clarté !
Dans les épreuves, sois notre réconfort !
Dans le doute, sois notre force !
Fais de nous des disciples fidèles,
Fais de nous des témoins de l'Evangile,
Fais de nous des saints au cœur brûlant de charité !
Avec Marie, l'humble servante, Avec Marie, Mère de l'Église, Avec Marie, Notre-Dame de Lourdes,
Apprends-nous la disponibilité intérieure,
L'humilité du cœur et la joie de l'action de grâce.
En cette Année de la foi, donne-nous l'amour de l'Église !
Et conduis-nous au Père dans le feu de l'Esprit !


Amen.


Barre

Prière pour notre terre

Dieu Tout-Puissant
qui es présent dans tout l'univers et dans la plus petite de tes créatures,
Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe,
répands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté.
Inonde-nous de paix, pour que nous vivions comme frères et sœurs
sans causer de dommages à personne.

Ô Dieu des pauvres,
aide-nous à secourir les abandonnés et les oubliés de cette terre
qui valent tant à tes yeux.
Guéris nos vies,
pour que nous soyons des protecteurs du monde et non des prédateurs,
pour que nous semions la beauté et non la pollution ni la destruction.

Touche les cœurs de ceux qui cherchent seulement des profits aux dépens de la terre et des pauvres.
Apprends-nous à découvrir la valeur de chaque chose, à contempler, émerveillés,
à reconnaître que nous sommes profondément unis à toutes les créatures sur notre chemin vers ta lumière infinie.

Merci parce que tu es avec nous tous les jours.
Soutiens-nous, nous t'en prions, dans notre lutte pour la justice, l'amour et la paix.

Pape François (lettre encyclique : Loué sois-Tu).


Barre

En priant... Francis Jammes, Je vous salue, Marie

Il est des jours où l'âme est triste. Elle retombe.
Et Dieu ne répond plus, semble-t-il. Et l'on songe
à la sueur d'angoisse, à l'abandon du Fils.
« L'âme est triste jusqu'à la mort ». Et on supplie,
on s'obstine. Mais Dieu comme un mur de cachot
demeure sourd, et l'on flotte dans le chaos.
Et le cœur se dissout dans l'âme ainsi troublée.
Alors, tenant ainsi qu'une poignée de blé son chapelet,
ces grains de l'humilité sombre,
le poète le sème aux divins champs de l'ombre
où germe la moisson de toutes les prières.
Il sent confusément qu'une grande Lumière
lui est cachée par son corps dont il ne peut sortir.
Pour briser la cloison, et voir, il faut mourir.
L'œil ne laisse passer que ce jour de souffrance
que voit un prisonnier qui attend sa délivrance.
Le poète s'obstine, il appelle son Dieu.
Or, tandis qu'il l'appelle, un Sens mystérieux
semble à peine venir, mais vient, des profondeurs
qui le recouvrent peu à peu comme un plongeur.
...Ce sont les fruits de son rosaire qui éclosent
dans le Ciel. Ce sont les fruits de Foi interdits
au triste Orgueil qui méprise ces grains de buis
parce qu'il ignore le mystère de toute chose.

***

L'adolescente fait murmurer sa fenêtre
qu'elle ouvre à son réveil en s'y épanouissant.
Fleur de camélia, sa joue est rougissante.
L'enfant reçoit l'air vif, referme, et va se mettre
à genoux. Et sa bouche, ainsi que deux pétales
par l'aube détachés d'une rose Bengale,
effeuille avec ferveur, vers la nacre des cieux,
de son chapelet blanc les Mystères joyeux.

Annonciation.

Par l'arc-en-ciel sur l'averse des roses blanches
par le jeune frisson qui court de branche en branche
et qui a fait fleurir la tige de Jessé ;
par les Annonciations riant dans les rosées
et par les cils baissés des graves fiancées :
Je vous salue, Marie.

Visitation.

Par l'exaltation de votre humilité
et par la joie du cœur des humbles visités ;
par le Magnificat qu'entonnent mille nids,
par les lys de vos bras joints vers le Saint-Esprit
et par Élisabeth, treille où frémit un fruit :
Je vous salue, Marie.

Nativité.

Par l'âne et par le bœuf, par l'ombre et par la paille,
par la pauvresse à qui l'on dit qu'elle s'en aille,
par les nativités qui n'eurent sur leurs tombes
que les bouquets du givre aux plumes de colombe ;
par la vertu qui lutte et celle qui succombe :
Je vous salue, Marie.

Purification.

Par votre modestie offrant des tourterelles,
par le vieux Siméon pleurant devant l'autel,
par la prophétesse Anne et par votre mère Anne,
par l'obscur charpentier qui, courbé sur sa canne,
suivait avec douceur les petits pas de l'âne :
Je vous salue, Marie.

Recouvrement de Notre Seigneur au Temple

Par la mère apprenant que son fils est guéri,
par l'oiseau rappelant l'oiseau tombé du nid,
par l'herbe qui a soif et recueille l'ondée,
par le baiser perdu par l'amour redonné,
et par le mendiant retrouvant sa monnaie :
Je vous salue, Marie.

***

Ainsi que Crusoë dans son île déserte,
le poète guette, à l'amère solitude,
quelle voile apportera la béatitude
à son exil. La mer, comme une porte ouverte,
semble donner l'espoir qu'apparaîtra soudain
le bateau qui rira à l'horizon d'étain.
Et la fièvre prend le poète sur la grève.
Il croit voir cette voile. Il n'y a pourtant rien
que le toujours pareil si accablant du rêve.
Le poète agonise. Il a soif, il a faim,
sa passion lui tend du fiel et du vinaigre.
Et les seuls fruits offerts au naufragé par Dieu,
ce sont les fruits des cinq Mystères douloureux :

Agonie.

Par le petit garçon qui meurt près de sa mère
tandis que des enfants s'amusent au parterre ;
et par l'oiseau blessé qui ne sait pas comment
son aile tout à coup s'ensanglante et descend ;
par la soif et la faim et le délire ardent :
Je vous salue, Marie.

Flagellation.

Par les gosses battus par l'ivrogne qui rentre,
par l'âne qui reçoit des coups de pied au ventre,
par l'humiliation de l'innocent châtié,
par la vierge vendue qu'on a déshabillée,
par le fils dont la mère a été insultée :
Je vous salue, Marie.

Couronnement d'épines.

Par le mendiant qui n'eut jamais d'autre couronne
que le vol des frelons, amis des vergers jaunes,
et d'autre sceptre qu'un bâton contre les chiens ;
par le poète dont saigne le front qui est ceint
des ronces des désirs que jamais il n'atteint :
Je vous salue, Marie.

Portement de Croix.

Par la vieille qui, trébuchant sous trop de poids,
s'écrie « Mon Dieu ! » Par le malheureux dont les bras
ne purent s'appuyer sur une amour humaine
comme la Croix du Fils sur Simon de Cyrène ;
par le cheval tombé sous le chariot qu'il traîne :
Je vous salue, Marie.

Crucifiement.

Par les quatre horizons qui crucifient le Monde,
par tous ceux dont la chair se déchire ou succombe,
par ceux qui sont sans pieds, par ceux qui sont sans mains,
par le malade que l'on opère et qui geint
et par le juste mis au rang des assassins :
Je vous salue, Marie.

***

Je suis une brebis qui court dans les œillets.
Elle tremble, et sa voix semble toute mouillée
lorsque l'on voit le jour succéder à la nuit :
Car l'aurore est bien froide avant que la brebis
dans le pur arc-en-ciel soit tout ensoleillée...
Renais, soleil ! Du fond des cirques ténébreux,
renaissez, renaissez, Mystères glorieux,
pour la brebis qui tremble au milieu des œillets ?

Résurrection.

Par la nuit qui s'en va et nous fait voir encore
l'églantine qui rit sur le cœur de l'aurore ;
par la cloche pascale à la voix en allée
et qui, le Samedi-Saint, à toute volée,
couvre d'alléluias la bouche des vallées :
Je vous salue, Marie.

Ascension.

Par le gravissement escarpé de l'ermite
vers les sommets que les perdrix blanches habitent,
par les troupeaux escaladant l'aube du ciel
pour ne se nourrir plus que de neige de miel,
et par l'Ascension du glorieux soleil :
Je vous salue, Marie.

Pentecôte.

Par les feux pastoraux qui descendent, la nuit,
sur le front des coteaux, ces apôtres qui prient ;
par la flamme qui cuit le souper noir du pauvre ;
par l'éclair dont l'Esprit allume comme un chaume,
mais pour l'Éternité, le néant de chaque homme :
Je vous salue, Marie.

Assomption.

Par la vieille qui atteint, portant un faix de bois,
le sommet de la route et l'ombre de la Croix,
et que son plus beau fils vient aider dans sa peine ;
par la colombe dont le vol à la lumière
se fond si bien qu'il n'est bientôt qu'une prière :
Je vous salue, Marie.

Couronnement de la Sainte Vierge.

Par la Reine qui n'eut jamais d'autre Couronne
que les astres, trésor d'une ineffable Aumône,
et d'autre sceptre que le lys d'un vieux jardin ;
par la vierge dont penche le front qui est ceint
des roses des désirs que son amour atteint :
Je vous salue, Marie.
Fin du Rosaire.

Francis Jammes, L'Église habillée de feuilles, dans Œuvres de Francis Jammes, Tome II, Mercure de France, 1913.


Barre

Prière du synode diocésain

Dieu, Notre Père,
Nous te rendons grâce pour ton église du Rouergue en synode.
Par ta volonté, ce peuple est riche d'une grande diversité,
enfants, jeunes et adultes de sensibilités et d'engagements différents.
Apprends-nous à cheminer ensemble, dans l'écoute les uns des autres et le respect mutuel.
Donne-nous de savoir nous enrichir de ce que l'autre, dans sa particularité, nous apporte.

Jésus, Fils unique du Père,
tu t'es fait l'un de nous « pour que les hommes aient la vie »,
pour que tout homme connaisse, à ta suite, la joie d'être fils de
Dieu, héritier de la paix, de la joie, de la plénitude de vie auprès du Père.
Jésus, tu veux avoir besoin de nous, et tu nous fais
« disciples-missionnaires » pour marcher ensemble dans tes pas,
vivre et témoigner de ton amour, annoncer ta Bonne Nouvelle à tout homme.

Esprit-Saint, ouvre nos coeurs à ta Parole,
qui est Lumière et Vie pour les hommes et femmes d'aujourd'hui.
Donne-nous de nous mettre résolument à son écoute.
Ouvre nos yeux, que nous apprenions à reconnaître, au coeur
de nos existences, les signes que tu nous donnes.
Ouvre nos oreilles, que nous sachions entendre ce que tu dis aujourd'hui à ton église.
Libère-nous de toute nostalgie, regret et enfermement.
Ouvre-nous à la nouveauté de ton action au sein de nos
communautés, en nos frères et dans le monde.
Donne-nous de nous tourner résolument vers l'avenir que tu dessines pour nous et avec nous.

Marie, modèle de tout croyant et mère de l'église,
veille sur la démarche synodale de notre diocèse,
accompagne notre marche commune,
comme tu as accompagné celle de ton Fils sur les routes de
Palestine et les premiers pas de l'église.


Amen.


Barre

Prière à notre ANGE-GARDIEN

« Béni sois tu, Saint Ange, puisque dans son amour pour moi, Dieu t'a choisi pour prendre soin de ma vie, toi qui dès le premier instant de mon existence, ne m'a jamais abandonné, qui, jour et nuit, m'assiste pour me détourner du mal, et m'aider à faire le bien.
Je te rends grâce, pour ce que tu as déjà fait pour moi, et je te demande, de continuer à me protéger. Sois mon secours dans mes besoins, ma consolation dans mes peines, mon soutien dans mes découragements, défends moi contre les ennemis de mon salut, éloigne de moi les occasions de pécher, obtiens moi la grâce de t'être fidèle et docile.
Mais surtout, protège moi à l'heure de la mort, et ne me quitte pas, avant de m'avoir conduit auprès de mon Seigneur.
O mon ange gardien, puisque dans son amour, le Seigneur m'a confié à toi, éclaire moi, guide moi, garde moi et gouverne moi ».


Amen.


Barre

Neuvaine de confiance au SACRÉ-COEUR de JÉSUS

Ô Seigneur Jésus Christ,
je confie cette intention à Ton très Sacré-Cœur


(ici mentionne ta demande)


Regarde-moi seulement, et fais ce que Ton Cœur T'inspire...
Que Ton Sacré-Cœur décide...
Je compte sur Lui...
J'ai confiance en Lui...
Je me jette dans Sa Miséricorde...


Seigneur Jésus, Tu ne me décevras pas.
Sacré-Cœur de Jésus, j'ai confiance en Toi.
Sacré-Cœur de Jésus, je crois en Ton Amour pour moi.
Sacré-Cœur de Jésus, que Ton Règne vienne.
Ô Sacré-Cœur de Jésus, j'ai demandé beaucoup de grâces,
mais j'implore ardemment celle-ci.
Prends-la, place-la dans Ton Sacré-Cœur.
Quand le Père Éternel la verra, couverte de Ton Précieux Sang,
Il ne la refusera pas.
Ce ne sera plus ma prière, mais la Tienne, ô Jésus.
Ô Sacré-Cœur de Jésus, je place ma confiance en Toi.
Que je ne sois jamais confondu.


Amen.


Barre

Prière-exorcisme à Saint-Michel (Léon XIII)


Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat,
soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon.
Que Dieu lui fasse sentir Son Empire, nous vous en supplions !
Et Vous, Prince de la Milice Céleste, précipitez en enfer,
par la Force Divine, Satan et les autres esprits mauvais
qui rôdent dans le monde pour la perte des âmes !


Amen.


Barre

Souvenez-vous à Saint Joseph, prière du Pape Pie XI, 1863

Souvenez-vous, ô très chaste époux de la Vierge Marie,
ô mon aimable protecteur, Saint Joseph,
qu'on a jamais entendu dire
que quelqu'un ait invoqué votre protection et demandé votre secours sans avoir été consolé.

Animé d'une pareille confiance je viens à vous et je me recommande à vous de toute le ferveur de mon âme.
Ne rejetez pas ma prière, ô vous,qui êtes appelé le père du Rédempteur, mais daignez l'accueillir avec bonté.


Amen.

11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19,


Barre

Chapelet de la Divine Miséricorde

Ce chapelet se récite sur un chapelet normal (§ 810).

Au début : Notre Père... Je vous salue Marie... Je crois en Dieu...

Sur les gros grains du NOTRE PERE :
- Père Eternel, je t'offre le Corps et le Sang, l'Ame et la Divinité de ton Fils bien-aimé, Notre Seigneur Jésus-Christ,
- En réparation de nos péchés et de ceux du monde entier.

Sur les petits grains du JE VOUS SALUE MARIE :
- Par sa douloureuse Passion,
- Sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier.

À la fin du chapelet, on dit trois fois :
- Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Immortel,
- Prends pitié de nous et du monde entier.

Puis on peut ajouter trois fois :
- Jésus, j'ai confiance en Toi.

01, 02, 03, 04, 05, 06, 07, 08, 09,

Séquences



Barre

Séquence de la liturgie romaine à Notre-Dame des douleurs (15 septembre)

"Elle était debout, la Mère, malgré sa douleur,
En larmes, près de la croix ,
Tandis que son Fils subissait son calvaire.

Alors, son âme gémissante,
Toute triste et toute dolente,
Un glaive transperça.

Qu'elle était triste, anéantie,
La femme entre toutes bénie,
La Mère du Fils de Dieu !

Dans le chagrin qui la poignait,
Cette tendre Mère pleurait
Son Fils mourant sous ses yeux.

Quel homme sans verser de pleurs
Verrait la Mère du Seigneur
Endurer si grand supplice ?

Qui pourrait dans l'indifférence
Contempler en cette souffrance
La Mère auprès de son Fils ?

Pour toutes les fautes humaines,
Elle vit Jésus dans la peine
Et sous les fouets meurtri.

Elle vit l'Enfant bien-aimé
Mourant seul, abandonné,
Et soudain rendre l'esprit.

Ô Mère, source de tendresse,
Fais-moi sentir grande tristesse
Pour que je pleure avec toi.

Fais que mon âme soit de feu
Dans l'amour du Seigneur mon Dieu :
Que je Lui plaise avec toi.

Mère sainte, daigne imprimer
Les plaies de Jésus crucifié
En mon cœur très fortement.

Pour moi, ton Fils voulut mourir,
Aussi donne-moi de souffrir
Une part de Ses tourments.

Donne-moi de pleurer en toute vérité,
Comme toi près du Crucifié,
Tant que je vivrai !

Je désire auprès de la croix
Me tenir, debout avec toi,
Dans ta plainte et ta souffrance.

Vierge des vierges, toute pure,
Ne sois pas envers moi trop dure,
Fais que je pleure avec toi.

Du Christ fais-moi porter la mort,
Revivre le douloureux sort
Et les plaies, au fond de moi.

Fais que Ses propres plaies me blessent,
Que la croix me donne l'ivresse
Du Sang versé par ton Fils.

Je crains les flammes éternelles ;
Ô Vierge, assure ma tutelle
À l'heure de la justice.

Ô Christ, à l'heure de partir,
Puisse ta Mère me conduire
À la palme des vainqueurs.

À l'heure où mon corps va mourir,
À mon âme, fais obtenir
a gloire du paradis."


Barre

Date de mise à jour de cette page : CSS Valide !

Bas de page